à propos

french artist-woodartist-painting on wood artiste française-atelier-peintre sur bois coraline van butsele

Le lien unissant Coco au dessin pourrait être raconté comme une histoire d’amour. Des premiers pas hésitants, puis le déclic. Le grand amour, puis quelques inévitables turbulences. Une passion qui se perd autant qu’elle se retrouve. Des moments de vide lors desquels on se questionne, où l’on se souvient du chemin parcouru, mais dont l’on sort, chaque fois, légèrement plus fort et déterminé.

Faire du dessin son métier est longtemps resté un songe aux yeux de Coraline Van Butsele. Quelque chose d’inconcevable, tant le monde dans lequel elle a grandi lui avait transmis l’idée que le dessin était une instable lubie. A la sortie de ses études, alors qu’elle enchainait les petits boulots vides de sens que nous connaissons tous, elle se questionnait sur ses envies et ses projets. Le déclic vint de son meilleur ami, qui, avec toute la désinvolture et la conviction qu’entrainent les certitudes, lui dit « C’est pourtant clair : tu devrais peindre. »

C’est à partir de là qu’elle s’est donnée les moyens de ses envies, et que Coraline Van Butsele devint, pas à pas, Coco.

Se cherchant et se construisant en tant qu’artiste pendant plusieurs années, c’est en 2010 qu’elle fait la connaissance du support qui deviendra sa marque de fabrique : le bois. Du fait de son imperfection, de ses reliefs, et de ses cicatrices, Coco y voit le support idéal pour y apposer sa peinture, dédiée à un objet lui aussi imparfait et empreint de reliefs et de cicatrices : l’être humain. Une harmonie de corps, en somme.

Faisant des portraits de femmes sa spécialité, Coco y dépeint toutes leurs facettes. Dans les yeux des femmes qu’elle peint, on retrouve la puissance de leur détermination, comme l’effroi de leurs moments de doutes. Leur indicible joie de vivre, comme l’abysse de leur mélancolie. Leur force, comme leur fragilité. Leur intransigeance, comme leur douceur. L’empathie qu’elles éprouvent à l’égard du monde qui les entoure, comme leurs luttes pour le rendre meilleur.

Si elle ne pratique pas l’autoportrait, ce sont pourtant ses hauts, ses bas et ses combats qui permettent à Coco de fidèlement décrire, à travers les expressions des visages qu’elle dessine, la puissance de ces émotions, et les marques qu’elles laissent. S’inscrivant dans le mouvement contemporain de défense et de promotion des droits des femmes, Coco souhaite, à travers son art, briser la représentation réductrice dont celles-ci souffrent parfois, et les encourager à assumer leurs envies. Ses tableaux ont vocation à être une ode à leur diversité, et à leur murmurer qu’elles ne sont pas seules.

Raffiné et nuancé, l’univers de Coco est complexe. On retrouve, sur les visages qu’elle peint, notre capacité à saisir l’éclat d’un instant anodin, tout comme la violence de nos heures les plus sombres. Ainsi, à travers sa peinture, Coco, célèbre les contradictions qui font la beauté de l’être humain.

***

Prix remportés :

Représentée par l’international Art Gallery de San Francisco

french artist-woodartist-painting on wood artiste française-atelier-peintre sur bois coraline van butsele

The relationship binding Coco to her artwork could be told as a love story. Their first steps together were hesitant, the next ones were intense. Great love between them came with some inevitable turmoil. Passion got lost as often as it was retrieved. Their relationship is marked by moments of emptiness, but from which we rise stronger, and wiser.

For many years, the idea of making a living from her painting remained a fantasy to Coraline Van Butsele. The world she grew up in taught her that this idea would never be anything more than a dream. As she finished her studies and worked in those meaningless jobs we all know, she wondered what she really wanted to do for a living. The light came from her best friend, who gave her the glimmer of hope she needed by saying “It is pretty obvious to me. You should paint.”

From then on, she gave herself the means to fulfill her ambitions, and thus, step by step, Coraline Van Butsele became Coco.

Throughout the years, as she grew as an artist, she tried many sorts of paints and canvasses. In 2010, she encountered the one she would never give up on: wood. Because of its imperfection, its reliefs and its scars, Coco considered it the ideal canvas to append her painting, which is also dedicated to an imperfect object: the human being.

Coco specialises in painting women, as well as all of their subtleties. In the eyes of the women she draws, we can see the power of their determination, as much as the dread of their times of doubt. Their inexpressible joie de vivre, as much as the abyss of their melancholia. Their strength, as much as their frailty. Their ruthlessness, as much as their kindness. The empathy they feel towards the world they live in, as much as their struggles to make it better.

Even though she does not paint self-portraits, Coco draws her inspiration from her own highs, lows, and struggles to faithfully describe the power of those emotions and the nearly imperceptible scars they leave on our faces. Taking action in the feminist movement aiming to protect and promote women’s rights, Coco wishes, through her artwork, to break the reductionist ideas women sometimes suffer from. She wants to encourage them to pursue their aspirations. Her painting is intended to be a hymn to their diversity, and a voice whispering that they are not alone.

Refined and subtle, Coco’s artistic universe is a complex one. We can find, on the faces she draws, our ability to seize the sparkle of a trifling moment, as much as the violence of our darkest hours. Thus, through her painting, Coco celebrates the inconsistency that makes the human being beautiful.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s